Travailler dans l'industrie du jeu-vidéo

Comment travailler dans l’industrie du jeu-vidéo ?

N'hésitez pas à partager !

Comment travailler dans l’industrie du jeu-vidéo ? C’est certainement une question que se sont posés tous les gameurs à un moment ou un autre. Peu importe qu’ils soient jeunes ou plus âgés lorsque l’intérêt pour les jeux-vidéo se développe. Peu importe qu’ils soient au Bénin, au Togo, au Burkina Faso ou partout ailleurs sur la planète. Comment faire, pour compter parmi les personnes qui développent des jeux-vidéo ? Pour ceux qui ont déjà mené ces recherches, les réponses sont déjà évidentes. Cet article ne vise donc pas à faire de grandes révélations. Il est plutôt question de structurer les informations et de donner des pistes à ceux qui souhaitent travailler dans l’industrie du jeu-vidéo en étant, par exemple, au Bénin.

L’industrie du jeu-vidéo est gourmande en talents

On imagine souvent que travailler dans l’industrie du jeu-vidéo revient à s’asseoir des heures durant devant un PC pour programmer les environnements et les actions des personnages. Certes, c’est un aspect crucial du développement des jeux-vidéo, mais ce n’est pas la seule composante de l’industrie. Après tout, le moteur seul ne suffit jamais à mettre un véhicule en marche. Pour l’industrie des jeux-vidéo il en va de même.

Comme toute industrie moderne, les jeux-vidéo dépendent de nombreux autres compétences et talents afin d’assurer le succès des projets. Il n’est donc pas surprenant que les grands studios comme Ubisoft, Electronic Arts, Naughty Dog ou Konami recrutent des gestionnaires de projet, des experts en communication, des analystes de données, des techniciens informatiques, des experts comptables, etc.

Si on peut considérer que ces métiers assurent des rôles de « soutient », ils ne sont pas les seuls professionnels du jeu-vidéo aux compétences atypiques. Aujourd’hui, les grands projets vidéoludiques peuvent faire appel à des auteurs, des scénaristes, des chorégraphes, des doubleurs, des acteurs et bien plus encore. Autant de talents du jeu-vidéo qui ne programmeront certainement jamais une ligne de code, mais dont les contributions sont essentielles à l’aboutissement des projets.

Ainsi, même si votre formation ou votre profil professionnel ne cadre pas avec les attentes typiques du travail dans l’industrie du jeu-vidéo, ne perdez pas espoir. Il n’est pas exclu que vous puissiez trouver des points de truchement entre ces univers professionnels dans le futur. Qu’en est-il des métiers qui constituent le noyau de l’industrie du jeu-vidéo ?

Des formations diplômantes pour travailler dans le jeu-vidéo ?

L’industrie du jeu-vidéo est transversale. Non seulement elle emprunte à d’autres corps de métier ; mais les compétences dont elle fait usage sont également employées dans d’autres secteurs. De l’architecture à l’impression 3D médicale, de la robotique à l’intelligence, les développeurs de jeu-vidéo peuvent travailler dans diverses autres industries.

Il n’est donc pas absolument nécessaire de suivre une formation spécifiquement destinée au jeu-vidéo. Certes, c’est un avantage considérable pour un début de carrière. D’autant plus que les diplômés bénéficieront du mentoring, de la mise en relation et d’une garantie d’être « aux normes » pour ce qui touche aux bonnes pratiques professionnelles.

Toujours est-il que même avec une formation « générale » dans ces domaines, il est tout à fait possible de travailler dans l’industrie du jeu-vidéo. Certes, il faudra un peu plus de temps d’adaptation, mais les projets ne sont pas si différents.

Construire un nouveau niveau dans le monde de Horizon Zero Dawn ou de Last of Us n’est pas si différent que développer un rendu graphique interactif pour un cabinet d’architecture ou développer des simulations d’activité sismique en région urbaine. De même, proposer un système de guidage pour des voitures autonomes ou des robots quadrupèdes s’apparente (un tout petit peu) au développement des NPC dans des univers comme GTA ou Mafia.

Quels sont les établissements de formation au Bénin ?

Au Bénin par contre, les écoles et instituts de formation susceptibles de proposer des formations dans ces domaines ne sont pas très nombreuses. On comprend donc que la plupart des gameurs désireux de travailler dans l’industrie du jeu-vidéo envisagent forcément les voyages d’études.

Industrie du jeu-vidéo : les formations diplômantes

Cela dit, depuis quelques années, le campus Epitech de Cotonou est devenu une destination viable. Ce n’est peut-être pas une école du jeu-vidéo, mais les apprenants peuvent avoir la certitude de développer les compétences de pointe pour être prêts à rejoindre l’industrie lorsque l’opportunité se présente. Et ce sera peut-être une opportunité pour des jeux-vidéo empreints de la culture béninoise de voir le jour.

C’est également le cas avec Africa Design School qui propose des formations dans les métiers du design et du graphisme. Encore une fois, des compétences générales en arts numériques, qui pourront être mises à contribution pour entrer dans le monde du jeu-vidéo à titre professionnel.

Peut-on être autodidacte et travailler dans l’industrie du jeu-vidéo ?

Ce n’est pas pour autant, qu’il faut nécessairement présenter un diplôme de ces instituts de formation pour se faire une place. L’un des plus grands avantages d’internet, est qu’il vous permet d’accéder à une bibliothèque d’information intarissable à tout moment. Pour ceux qui souhaitent donc apprendre à créer un jeu-vidéo mais qui ne peuvent pas rejoindre une école spécialisée, il y a encore des solutions alternatives.

Il est possible de s’inscrire à des cours en ligne ou suivre des formations gratuites sur divers sites. Certes, ces formations ne seront pas toujours à la pointe des dernières innovations. Et dans l’ensemble, ce seront souvent des formations qui expliquent les bases de la modélisation 3D, de la programmation, du « rig » de personnages, de l’animation ou même une introduction au game design.

Travailler dans l'industrie du jeu-vidéo
Travailler dans l’industrie du jeu-vidéo

Ceci dit, à force de rigueur et de détermination, il est tout à fait possible de se former en autodidacte pour travailler dans l’industrie du jeu-vidéo. Ce ne sera pas simple. En fait, ce sera certainement l’un des projets les plus « hardcore » que vous entreprendrez. Mais, c’est une solution qui est à portée d’un plus grand nombre de personnes.

L’industrie du jeu-vidéo ne se limite pas aux studios de développement

Que faire si vous n’arrivez pas à rejoindre un studio de développement de jeux-vidéo ? Les jeux-vidéo sont une industrie colossale, mais ce sont également des œuvres créatives. Rien ne vous empêche de développer votre propre jeu-vidéo indépendant et de le mettre sur le marché. Ce ne sont pas les exemples qui font défaut !

Des jeux comme TowerFall, Undertale, Cuphead, Enter The Dungeon, Hollow Knight, Rocket League ou encore PUBG ont d’abord été des jeux indépendants. Même des succès planétaires et intergénérationnels comme Minecraft se sont d’abord développés en tant que jeux-vidéo indépendants. Vous pouvez en faire de même. Minecraft qui est le jeu-vidéo indépendant le plus rentable !

Et si d’aventure vous ne disposez pas des équipements pour proposer un jeu PC, vous pouvez plutôt créer un jeu mobile indépendant. Dans ce domaine, ce ne sont pas les exemples qui manquent non plus. Qu’il s’agisse d’Angry Birds, de Flappy Bird, de Fruit Ninja ou de Footsies, vous pouvez apprendre à créer un jeu mobile pour faire vos premiers pas dans l’industrie du jeu-vidéo.

Industrie du jeu-vidéo : les jeux mobiles
Développement jeu-vidéo mobile

Le cas particulier des testeurs de jeux-vidéo

Quand il s’agit de travailler dans l’industrie du jeu-vidéo, il y a un métier qui représente le « métier idéal » pour presque tous les gameurs. Sans surprise, il s’agit du métier de testeur de jeux-vidéo. Il s’agit ici des jeux en développement et pas de l’aspect médiatique pour des jeux bientôt disponibles (critique de jeux-vidéo). Mais avant de découvrir comment devenir testeur de jeux-vidéo, il est impératif de comprendre en quoi consistent les missions du testeur de jeu-vidéo.

On s’imagine souvent que ça revient à être payé pour faire ce qu’on aime faire. Et dans une certaine mesure, c’est le cas. Cette description de la fiche métier est toutefois très incomplète. Le testeur de jeu-vidéo est avant tout, un agent de contrôle qualité. Son rôle est de tester un produit et de faire un retour constructif dont l’équipe de développement peut bénéficier.

Il ne suffit donc pas de dire que le jeu est « bon » ou « mauvais ». Il faut être en mesure d’analyser la jouabilité du jeu, de documenter et contextualiser les dysfonctionnements et bugs divers ; de faire des propositions utiles et de mettre en œuvre des situations destinés à créer des bugs. Il est donc logique que le testeur de jeu-vidéo dispose de compétences en programmation, en game-design et en analyse. Des aptitudes en psychologie comportementale sont également les bienvenues.

Être un joueur exceptionnel n’est pas un critère suffisant pour devenir testeur de jeux-vidéo. Il faut être patient, observateur, persévérant, et très rigoureux dans son travail. Après tout, la même séquence de jeu peut être testée des dizaines de fois pour trouver de nouvelles défaillances. En somme, être testeur de jeu-vidéo n’est pas une partie de plaisir.

Travailler dans l’industrie du jeu-vidéo, que retenir ?

Pour conclure, nous retiendrons que l’industrie du jeu-vidéo est un secteur colossal qui recrute presque continuellement. Même si les compétences dont vous disposez ou que vous développez ne cadrent pas parfaitement avec le profil-type, vous avez quand même toutes vos chances de travailler dans l’industrie du jeu-vidéo un jour.

Ceci dit, en tant qu’indépendant ou autodidacte, vous devrez œuvrer continuellement pour mettre vos idées et vos créations en avant. A défaut de pouvoir présenter un diplôme d’Epitech ou d’une école de design, ces projets personnels vous serviront de preuve concrète de vos talents créatifs et de votre expérience dans le développement de jeux-vidéo.

N'hésitez pas à partager !

afrigamers

Compte principal d'édition pour le site AfriGamers.

Voir tous les articles de afrigamers →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares